Catégories
Vie Pratique

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit commence à gagner du galon en France, car il est salutaire pour les finances de ceux qui frôlent le surendettement. Quel est l’objectif de cette offre ? Comment fonctionne-t-elle ? Et quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Réponses.

Définition et principe du rachat de crédit

Pour comprendre en quoi consiste le regroupement de crédit, revenons brièvement sur son historique. Appelé aussi rachat de crédit ou consolidation de dettes, ce concept est importé des pays anglo-saxons et a débarqué en France à partir des années 80. Il a pris de l’essor suite au boom des crédits renouvelables et l’augmentation des tarifs de l’immobilier qui ont entraîné une hausse du surendettement des Français. Le dispositif encadré par la Loi 2010-837 du 10 juillet 2010 consiste à racheter la totalité ou une partie des crédits en cours d’un emprunteur afin de les rassembler en un seul prêt, remboursable auprès d’un unique créancier. L’intérêt de cette démarche est de faire baisser la mensualité à payer par l’emprunteur et ainsi réduire son taux d’endettement. En contrepartie, la durée de remboursement du nouveau est rallongée dans le temps. Pour mieux comprendre, voici un exemple. Admettons qu’un emprunteur doit rembourser 500 euros sur 5 mois. Sa mensualité est alors équivalente à 100 euros. En faisant racheter ses crédits, la mensualité baisse à 50 euros par mois, mais le remboursement s’échelonne par contre sur 10 mois.

Le fonctionnement d’un regroupement de prêts

Dans un rachat de crédit, il est possible de regrouper les prêts immobiliers, les prêts à la consommation, les découverts bancaires ainsi que les dettes diverses comme les impôts, les loyers, les prêts familiaux et plus encore. Conformément aux exigences de la règlementation, lorsque la part des emprunts immobiliers est supérieure à 60%, le rachat de crédit est dit « immobilier ». Par contre, si ce sont les prêts à la consommation qui dépassent les 60%, le rachat est dit « à la consommation ». La législation appliquée est différente, d’où l’importance d’effectuer cette distinction.

Les avantages et inconvénients du regroupement de crédit

Le rachat de crédit est un dispositif à double facette : l’une est avantageuse, l’autre présente des inconvénients (voir ici les conseils pratiques sur le regroupement de crédit). Si on devait citer ses principaux atouts, la baisse des mensualités est la plus importante. La réduction peut atteindre les 60%. Une occasion pour les emprunteurs de dégager une somme d’argent supplémentaire tous les mois et améliorer sa trésorerie et son pouvoir d’achat. Il a ainsi la possibilité d’envisager d’autres projets. De plus, cette restructuration évite de tomber dans la spirale du surendettement qui entraîne inévitablement un fichage FICP au sein de la Banque de France. Le regroupement des dettes favorise la baisse du taux d’endettement et aide à retrouver un meilleur équilibre financier.

Au négatif, le rachat de crédit a la particularité d’allonger la dette sur une plus longue durée, ce qui fait inévitablement augmenter le coût total du crédit. Cet aspect est donc à analyser avant de sauter le cap. Par ailleurs, le nouveau crédit regroupé sera assorti de différents frais pour ne citer que les frais de garantie, les frais de dossiers, les frais de remboursement anticipé ou encore les frais de courtage.