Les outils innovants ou l’apprentissage 2.0

Conçus pour être de véritables alliés de l’apprentissage, les outils innovants dans le milieu scolaire commencent à faire leur apparition au sein des établissements. Petit tour d’horizon des dernières innovations en matière d’éducation pour les enfants.

L’arrivée des tablettes numériques dans les écoles

Annoncées par le gouvernement français et son plan numérique en mai 2015, les tablettes numériques pour les élèves comme pour les enseignants commencent à entrer dans les établissements scolaires. Les enjeux sont conséquents, tant sur les évolutions pédagogiques que cela implique et sur le budget que cela peut représenter.

Avantage phare de ces tablettes : l’allègement des cartables pour les élèves. Depuis de nombreuses années, les parents et même le corps médical dénoncent les cartables trop lourds pour le dos des enfants. La tablette numérique est donc une solution de choix pour remédier à ce problème. De plus, la lecture des manuels numériques s’en retrouve facilitée puisque la taille de la police, le rétroéclairage sont réglables en fonction du besoin visuel de l’enfant.

Autre bénéfice de ces tablettes : l’interactivité du support. Il accroît bien souvent la motivation des élèves à faire leurs exercices. De facto, elles favorisent également la créativité de l’enseignant qui ainsi peut dynamiser ses cours et les rendre plus attractifs pour ses élèves, grâce aux ressources multiples proposées par les différentes applications dédiées.

Néanmoins, cette avancée technologique présente aussi quelques inconvénients. Notamment celui d’augmenter le temps passé devant les écrans pour les enfants, ce qui peut poser des problèmes visuels, voire musculaires. De plus, ce support est aussi une grande source de distractions. Attention donc à ce que la tablette ne devienne pas qu’un jeu. Autre difficulté notable : la mémorisation. Il est en effet plus facile de mémoriser quelque chose que l’on écrit ou lit sur un support papier que numérique. Enfin, il ne faut pas oublier l’impact économique et écologique de ces outils, à prendre en compte pour les établissements.

Les Tableaux Blancs Interactifs (TBI) : l’alternative idéale ?

Alternative intéressante à la tablette numérique ou complément logique, les tableaux blancs interactifs sont un outil pédagogique de choix.

Connecté directement à l’ordinateur de l’enseignant, le TBI est un système de vidéo projection interactif. Ainsi, il peut projeter directement toute sorte de support à l’écran, et travailler dessus directement depuis le tableau. Par exemple, le professeur affiche une carte à compléter et l’élève peut l’annoter en direct au tableau. Contrairement au tableau blanc classique, les données sont enregistrées et réutilisables. L’enseignant peut alors transmettre le fichier généré à ses collègues ou bien à l’élève directement, qu’il puisse garder une trace de son travail.
Les TBI supportent tous formats de médias, aussi, pour l’apprentissage des langues étrangères notamment, c’est un véritable plus pour l’enseignement. Les supports audio passent au tableau, accompagnés ou non d’une vidéo, l’enfant peut d’autant mieux intégrer les sonorités enseignées.

Également connecté, l’enseignant peut effectuer des recherches en direct sur internet grâce au tableau blanc interactif. L’information devient alors disponible pour toute la classe, en temps réel. Ce système apprend aussi aux enfants les bonnes pratiques du web, et par extension comment bien se servir d’un moteur de recherche pour leurs travaux par exemple.

Quoiqu’il en soit, l’enseignement connaît ces dernières années un véritable tournant numérique. Les enjeux sont capitaux, car il s’agit de moderniser les supports tout en optimisant l’apprentissage scolaire. Les enseignants ont un rôle clé dans cette démarche, et doivent être accompagnés dans cette démarche.